François de Rugy, Ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire et Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Economie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, ont présenté jeudi 29 novembre 2018, le Pacte de croissance de l’Economie sociale et solidaire (ESS). Ce pacte ambitionne d’aider de façon globale et significative le développement des entreprises de l’ESS, porteuses de solutions concrètes et innovantes pour répondre aux défis et enjeux sociaux majeurs de notre société.

Rappelons que les Groupements d’Employeurs font partie de l’ESS depuis la loi LOI n° 2014-856 du 31 juillet 2014 qui définit le cadre légal de l’économie sociale et solidaire.

Trois grands axes du pacte de croissance de l’ESS

Libérer les énergies des entreprises de l’ESS

  • Consolider les modèles économiques des entreprises de l’ESS et activer de nouveaux leviers de croissance
  • Soutenir la création et l’amorçage des jeunes entreprises de l’ESS par des outils de financement adaptés
  • Soutenir le développement de l’entrepreneuriat social en améliorant l’agrément ESUS
  • Mieux reconnaitre et développer l’innovation sociale
  • Développer des achats et une commande publique responsables

Renforcer l’influence et le pouvoir d’agir de l’ESS

  • Doter l’économie sociale et solidaire et l’écosystème de l’innovation sociale d’une bannière nationale : Le French Impact
  • Instaurer une Réunion de ministres annuelle dédiée, présidée par le Premier Ministre
  • Créer une institution de représentation de l’ESS nationale unifiée

Placer l’ESS au cœur de l’agenda international

  • Relancer un agenda européen pour l’ESS
  • Organiser une Rencontre internationale des Etats, institutions et acteurs en faveur du développement de l’ESS

Le Pacte de croissance a été présenté en amont de la présentation en séance plénière du Conseil supérieur de l’ESS (CSESS). Une prochaine réunion plénière du CSESS est annoncée pour le début de l’année 2019, qui pourra se prononcer formellement sur le Pacte de croissance, suite au renouvellement du mandat de ses membres.

Voir le dossier complet