Vous êtes ici:>>>Peut-on partager tous les métiers ? par GEmploi

Peut-on partager tous les métiers ? par GEmploi

Logo groupement d'employeurs GEmploi
Mois des compétences partagées

Savoir gérer l’équation TTP + TP  = Organisation agile et sécurisée

Tout le monde en parle…mais sait-on de quoi on parle ?

J’avoue que définir en quelques mots le travail à temps partagé est une gageure. Il est poly forme et ne rentre pas beaucoup dans les cases. Cela peut être un salarié qui travaille pour plusieurs entreprises, un expert qui a plusieurs statuts, salarié dans une entreprise et consultant pour son propre compte, voire même une personne qui a plusieurs métiers ou passions, comptable pour partie de son temps et musicien…. Ce qu’il y a de sûr c’est que cela répond au besoin de compétences et de flexibilité des TPE/PME. Dès que votre entreprise passe le premier cap de croissance, vous avez besoin de bâtir une organisation agile, fiable et sécurisée. Vous devez vous entourer d’experts et de fonctions supports. Mais le temps complet n’est pas toujours adapté…c’est là que le temps partagé trouve sa place !
En mutualisant les ressources avec plusieurs entreprises, le salarié est certain de trouver une stabilité en ayant un emploi à temps plein (mais à temps partagé ;)). L’entreprise, quant à elle, bénéficie de compétences à temps partagé, et cela lui permet l’accessibilité à des compétences indispensables qui sont être trop coûteuses à temps plein.

Tous les métiers peuvent se partager…

C’est vrai…Que vous soyez DRH, assistant de gestion, web developer, graphiste ou ouvrier agricole, vous pouvez proposer vos services à plusieurs structures, pour peu que l’organisation ait décelé ce besoin et que la relation contractuelle soit fiabilisée…ce qui n’est pas rien.

…mais a-t-on intérêt à tous les partager ?

Non pas toujours…en réalité il faut faire la différence entre les métiers qui sont stratégiques pour l’organisation et les compétences support. Les métiers stratégiques dépendent de l’activité de l’entreprise, mais en général ce sont les métiers liés à la R&D, au développement de produits, à l’ingénierie, à la stratégie commerciale ou portefeuille clients. L’entreprise a tout intérêt à internaliser les compétences de son coeur de métier, là où est sa réelle valeur ajoutée. En revanche, toutes les fonctions support et transverses, telles que celles de l’assistanat, de la comptabilité, du juridique, de l’administration, des ressources humaines, et même celles liées au digital, peuvent être partagées. Il y a même un véritable intérêt à le faire : mettre en place, par exemple, un règlement intérieur dans une entreprise A ou B répond à la même réglementation…alors une fois qu’il est fait dans A, pourquoi ne pas l’adapter à B ? Et puis, ces fonctions déchargent réellement le dirigeant qui peut ainsi concentrer son énergie sur le développement et la stratégie.