Les nouvelles formes d’activités et leurs emplois comparées pour la première fois dans l’étude NFAE par la FNGE et OPCALIA

Les nouvelles formes d’activité et leurs emplois connaissent un développement croissant, même si elles demeurent encore marginales tant en volume de chiffre d’affaires qu’en emplois générés. Ces activités sont marquées par des politiques « en tuyaux d’orgues », c’est-à-dire très autocentrées sur les avantages que le législateur attend de chacune des catégories de structures qu’il crée, et sans livrer de clé de lecture sur leur articulation et la vision d’ensemble des objectifs qu’il poursuit.

Cette étude menée par la FNGE en partenariat avec OPCALIA compare les quatre formes suivantes : GE, portage salarial, CAE et SAP.

Objectif

Elle a pour but d’établir un état des questions et de formaliser des préconisations visant :

  • A définir les enjeux à la fois communs et particuliers liés aux activités économiques, à l’emploi et à la formation dans ces nouvelles structures ;
  • A vérifier s’il existe des points communs qui permettraient de qualifier une « filière » ;
  • A proposer la création d’un observatoire économique et social commun à l’ensemble de ces formes d’emploi.
Logo partenaire OPCALIA